Nouvelle

Le Fonds égalité : imaginer un monde prospère pour les femmes et les filles

vendredi 11 octobre 2019, 15:42

Action Femme et Eco Justice (AFECOJU)

Le tout nouveau Fonds égalité est un fonds international dirigé par le Canada et conçu pour appuyer l’égalité des sexes dans le monde entier. Nous savons que le financement des organisations de femmes est le moyen le plus efficace de créer un impact réel. Et nous n’avons pas peur de perturber le statu quo, que ce soit dans la façon dont l’aide aux femmes est attribuée ou dans la façon dont nous tirons parti de l’argent et de l’investissement de manière complètement nouvelle. Nous cherchons à créer de la prospérité et des changements à long terme pour les femmes.

Partout dans le monde, les femmes élaborent des solutions à certaines des questions les plus difficiles au monde, comme le changement climatique et les catastrophes naturelles, tout en apportant des changements sociétaux, culturels et politiques indispensables à l’égalité des sexes dans leurs communautés. Les femmes savent ce dont elles ont le plus besoin et elles sont créatives et débrouillardes lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes. C’est tout aussi vrai au Canada qu’au Mexique, en Afghanistan et au Soudan du Sud.

Pourtant, les ressources restent rares partout. Une étude récente de l’OCDE a noté que l’Objectif de développement durable 5, qui vise l’égalité des sexes, est l’un des moins soutenus des ODD. Dans les pays en voie de développement, les femmes dirigent des organisations avec des budgets limités. En Amérique du Nord, les femmes qui créent des entreprises technologiques ont de la difficulté à obtenir le financement dont elles ont besoin. Les entreprises en démarrage créées par des équipes féminines ne représentaient que 6 % de l’ensemble du capital de démarrage et 3 % du capital-risque, même si les idées des femmes génèrent 12 % de revenus de plus que celles des hommes.

Qu’est-ce que ces femmes ont en commun? Elles vivent dans un système qui maintient le statu quo. Il ne s’agit pas uniquement d’une question d’écart salarial, même si c’en est certainement un élément. Il faut toutefois démanteler les normes qui empêchent les femmes et les filles de fréquenter l’école et d’atteindre les plus hauts échelons de la direction et révoquer les politiques qui ravagent des communautés entières. Le Fonds égalité permet de déchaîner le pouvoir de nouvelles idées et de nouvelles solutions aux plus grands problèmes du monde en appuyant ceux qui sont les plus susceptibles de le faire, les organisations et les mouvements des femmes.

Mais le modèle du Fonds égalité ne propose pas que d’envoyer de l’argent à des organisations de femmes. Il s’agit d’une perturbation de deux façons clés : 1) reconnaître et utiliser le rôle du capital pour faire progresser l’égalité des sexes et réaliser des profits en même temps grâce à l’investissement dans une optique d’égalité, et 2) perturber le modèle caritatif traditionnel de développement international.

Perturber le modèle caritatif

Le plus grand obstacle au soutien des femmes et des organisations dirigées par des filles est le système actuel de modèles caritatifs. Il a tendance à être lent et se concentre principalement sur la prestation de services ou de programmes qui ne permet pas aux organisations locales de fixer leurs propres priorités. Le financement fourni est souvent fragmentaire et axé sur des projets isolés, ce qui signifie que les organismes sous-financés sous-investissent dans leurs populations et leurs collectivités. Il crée un cycle de dépendance. Il est aussi dispendieux, car seule une fraction de l’argent se rend à des organisations dirigées par des femmes.

Les fonds destinés aux femmes du monde entier ont construit un modèle réussi en déployant des capitaux aux organisations sur le terrain, mais ce n’est pas suffisant. Nous devons nous tourner vers différents secteurs et utiliser tous les outils à notre disposition, qu’il s’agisse de repérer intentionnellement de nouvelles idées ou de tirer parti des investissements dans les objectifs sexospécifiques pour les appuyer, pour construire un modèle similaire à une échelle beaucoup plus grande, qui durera toute une vie. Nous avons besoin de nouveaux partenaires, de nouvelles compétences et de nouveaux engagements. Nous devons repenser la manière dont les systèmes financiers et les marchés des capitaux peuvent également œuvrer en faveur d’un programme d’égalité des sexes.

Faire en sorte que le capital fonctionne pour l’égalité des sexes

En partenariat avec le gouvernement du Canada, le Fonds égalité crée des mesures incitatives à grande échelle. Notre objectif ambitieux et notre engagement initial en matière de financement ont amené de nouveaux acteurs — dans les grands secteurs de la finance, de l’investissement, du capital de risque et de la philanthropie, pour n’en nommer que quelques-uns — dans un domaine autrefois laissé aux ONG internationales, à certaines fondations et aux gouvernements. Nous commençons par l’importante contribution du gouvernement du Canada, et nous tirerons parti de cette contribution grâce à des fonds philanthropiques, à un capital d’investissement plus important et, à terme, notre stratégie apportera 1,4 milliard de dollars canadiens dans le domaine de l’égalité des sexes.

Avec de nouveaux acteurs, de nouveaux fonds et de nouveaux rôles viennent de nouvelles façons de travailler. Par exemple, la philanthropie peut être déployée rapidement, prendre plus de risques, faire éclore des idées, financer l’exploration et l’innovation, tandis que le financement gouvernemental peut catalyser et stimuler, donner de la crédibilité et permettre de prendre de l’ampleur. Les institutions financières qui construisent des produits axés sur l’impact peuvent briller en construisant des outils pour aider le capital à travailler vers des objectifs sociaux tout en apportant plus de profits.

Créer un monde de prospérité

Nous sommes fatigués de la lenteur du changement, d’avoir à dire non aux organisations méritantes et débrouillardes dirigées par des femmes parce qu’il n’y a pas assez d’argent à distribuer. Il est temps de penser plus grand. Il est temps de faire fructifier doublement l’argent pour les femmes et les filles, d’abord en utilisant le capital pour influencer la façon dont les entreprises répondent à leurs besoins, puis en utilisant le produit de ces investissements pour financer le travail qui s’impose sur le terrain.

C’est ce que les femmes ont toujours fait : mobiliser les gens et les ressources. Mais maintenant, nous avons trouvé un moyen d’exploiter notre pouvoir de mobilisation et d’investissement pour financer le travail pour les décennies à venir. C’est à la fois une bonne affaire et la bonne chose à faire.

Le Fonds égalité est un modèle totalement nouveau, une approche multisectorielle de soutien pour l’égalité des sexes par la philanthropie, l’octroi de subventions et l’investissement dans une optique d’égalité, né de fonds pour les femmes, d’expertes en investissements et de quelques-unes des philanthropes féministes les plus courageuses du monde. De cette façon, chaque dollar contribue à soutenir les femmes et les filles, avec le potentiel de créer durablement un nouveau paysage, basé non pas sur la rareté, mais sur la prospérité.

Articles reliés

Voix et leadership des femmes dans les Caraïbes

25 octobre 2019

Voix et leadership des femmes dans les Caraïbes

Une nouvelle initiative canadienne novatrice mobilisera des fonds sans précédent en faveur  de l'égalité des sexes

2 juin 2019

Une nouvelle initiative canadienne novatrice mobilisera des fonds sans précédent en faveur de l'égalité des sexes

Voir plus d'articles